Logo Groupe Interaction

Le spécialiste de l'emploi à votre service depuis près de 30 ans

Logo Groupe Interaction

Le spécialiste de l'emploi à votre service depuis plus de 25 ans

Fiche métier - Soudeur

Spécialiste des travaux de soudure, à domicile ou sur le chantier, le soudeur est celui qui assemble les pièces métalliques par fusion. A partir de pièces métalliques soudées, chaudronnées ou de tuyauterie, il conçoit différents objets utiles dans l’industrie. Aujourd’hui, grâce à l’évolution de la technologie, le métier de soudeur devient de plus en plus complexe.

Description métier Soudeur

Chef soudeur, soudeur à l’arc électrique, à l’électrode enrobée, au plasma ou soudobraseur, le métier de soudeur consiste à réaliser des assemblages d’ensembles et sous-ensembles mécano soudés, chaudronnés ou de tuyauterie par fusion et ajout de métal. Il peut travailler manuellement ou recourir à l’utilisation de machines à soudure spécifique voire des procédés robotisés.

En usine ou sur un chantier, le soudeur travaille généralement seul. Mais il peut également collaborer avec d’autres spécialistes comme le mécanicien, le chaudronnier ou encore le tuyauteur. Il peut se spécialiser dans :

  • une installation spécifique (réservoirs, tuyauteries),
  • un secteur d’activité (aéronautique, marine, plateforme pétrolière ou nucléaire),
  • un type d’assemblage (recouvrement, bout à bout ou angle intérieur),
  • une position de soudage (à plat, montante ou descendante)
  • le métal (aciers inoxydables, aciers au carbone ou aluminium),
  • un type de pièces (cornières, tubes ou tôle)

Les principales activités du soudeur

Le soudeur intervient généralement sur des travaux de finition. Il assemble essentiellement des pièces déjà construites par d’autres. Ses principales missions concernent :

  • L’étude des différents documents techniques qui mentionnent le plan d’assemblage et la technique de soudage à appliquer.
  • L’anticipation des éventuelles déformations du métal pour ensuite les alléger.
  • L’évaluation des risques selon les opérations en cours et des équipements requis.
  • La préparation du poste de travail avant le début des travaux.
  • Le réglage des machines.
  • La vérification de l’équipement de protection exigé (combinaison, gants, masque filtrant)
  • La réalisation des soudures.
  • Le contrôle de la qualité et du respect des normes de soudage.

Les diplômes et formations à suivre pour devenir soudeur

Pour devenir soudeur, un niveau minimum CAP/BEP en soudage est requis. A défaut, avoir une expérience professionnelle dans le travail des métaux permet aussi d’accéder à cet emploi. Par ailleurs, le métier de soudeur requiert également des habilitations spécifiques en soudage (Metal Inert Gas – MIG, etc.). Dans certains milieux professionnels, un ou plusieurs CACES –  liés par une aptitude médicale à renouveler périodiquement, peut (peuvent) être exigé(s). Ils sont recommandés dans tous les cas.

Dans tous les cas, une formation sur les métaux donne généralement accès au métier de soudeur :

  • CAP Construction d’ensembles chaudronnés
  • CAP Réalisation en chaudronnerie industrielle
  • CAP Serrurier métallier
  • CAP Outillage en moules métalliques
  • CAP Mise en forme des matériaux
  • MC (Mention Complémentaire) Soudage
  • Bac pro Technicien outilleur
  • Bac pro Réalisation d’ouvrages chaudronnés et structures métalliques
  • Bac pro Technicien modeleur
  • Bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle
  • Bac techno STI, spécialité génie mécanique, option structures métalliques

Le métier de soudeur ne connait pas la crise, plusieurs postes sont prendre sur le marché du travail.