Logo Groupe Interaction

Le spécialiste de l'emploi à votre service depuis plus de 25 ans

Logo Groupe Interaction

Le spécialiste de l'emploi à votre service depuis plus de 25 ans

Ouest France décembre 2010

06 Juin 2012

 

La société Interaction aura 20 ans en 2011. Elle rayonne dans tout le grand ouest à travers une trentaine d'agences. Son fondateur, Loïc Gallerand, né à Châteaubriant, vient d'y ouvrir la 30 e antenne.
Entretien
Loïc Gallerand, 53 ans, dirigeant créateur de la société Interaction, agence de travail temporaire.
Né à Châteaubriant, vous vivez à Rennes, où se situe le siège social d'Interaction.
Quel a été votre parcours ?
J'ai entrepris des études à Rennes à partir de la seconde. Après un BTS technico-commercial, j'ai travaillé comme représentant, notamment d'appareils ménagers pour des cuisinistes. Mais partir à la semaine, c'est une contrainte dont je ne voulais pas. Je rêvais d'une vie de famille avec des horaires normaux, de travail du lundi au vendredi. Cette volonté a déterminé mes choix.
En 1984, j'ai découvert le secteur du travail temporaire. D'abord à Rennes, pour un groupe suisse qui souhaitait se développer en France. Puis pour une société indépendante régionale, à Paris d'abord puis Rennes à nouveau. Après quelques différends, je me suis séparé de mon employeur. J'ai décidé de me lancer à mon compte. En 1991, la première agence d'Interaction naissait.
Qu'est ce qui a motivé ce choix ?
La fibre, je la tiens de mes parents qui étaient eux-mêmes commerciaux. À Châteaubriant, ma mère a été la première à vendre des produits biodégradables, pendant plus de 20 ans. Devenir chef d'entreprise, ce n'était pas un rêve. Mais après sept années d'expérience, j'ai voulu tenter ma chance.
Interaction rayonne dans une trentaine d'agences, dont celle de Châteaubriant, ouverte le 15 octobre dernier.
Comment se distingue-t-elle des autres sociétés d'intérim ?
Interaction, c'est au départ une petite entreprise qui s'adresse à d'autres petites entreprises. Une agence généraliste, qui met l'accent sur la qualité de ses relations avec les entreprises et les intérimaires. Nous voulons être au plus près des attentes et des besoins de chacun. Aujourd'hui nos clients, ça va du petit artisan à un chef d'entreprise qui dirige plusieurs milliers de salariés.
Nos équipes sont formées de conseillers spécialisés par secteur d'activité : bâtiment, travaux publics, industrie, etc. Lors d'un recrutement, nous essayons de déterminer les souhaits et les aptitudes des candidats. Des formations peuvent alors leur être proposé pour développer leurs compétences dans un métier pour lequel ils n'ont pas forcément la formation initiale. Avec à l'issue, un placement de six mois minimum dans l'entreprise. En convention avec Pôle emploi, nous faisons aussi passer des tests de simulation en entreprises sur 31 métiers possibles.
En vingt ans, la profession a-t-elle changé ? Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?
Les besoins sont restés les mêmes. Travailler dans l'intérim, c'est un métier d'avenir, heureusement ! Dans le travail temporaire, il faut sans cesse être créatif, savoir se renouveler en terme d'offres. Et il n'y a rien de plus difficile que de recruter quelqu'un pour une autre entreprise.
Quel regard portez-vous sur votre expérience ?
Je suis content de mon choix. D'avoir une entreprise de 85 salariés et qui marche. Je suis surtout satisfait de m'être donné les moyens de faire évoluer mon poste. Au départ, on s'occupe de tout : la partie commerciale, le recrutement du personnel, la gestion, etc. Comme le ferait un artisan. Ensuite, j'ai pu créer d'autres agences et faire évoluer les salariés au sein de la société. Car elle n'évolue que si celles et ceux qui y travaillent en ont l'envie. Pour un chef d'entreprise, c'est cette émulation qui est passionnante.
Agence Interaction >: 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h. Contact : 02 23 41 13 31. E-mail : mordelles@interaction-interim.com

 

Image: 
Résumé: 

« Je n'ai pas choisi d'être chef d'entreprise »