Logo Groupe Interaction

Le spécialiste de l'emploi à votre service depuis près de 30 ans

Logo Groupe Interaction

Le spécialiste de l'emploi à votre service depuis plus de 25 ans

Fiche métier - Conducteur de machines et lignes de production

Avant la commercialisation des produits de matière première en magasin, c’est le conducteur de machines et de lignes de production qui s’occupe de leur mise en condition jusqu’à leur emballage. Le contrôle des produits, le suivi des opérations réalisées par les ouvriers ainsi que le bon fonctionnement des machines relèvent de la responsabilité d’un conducteur de ligne alimentaire. Voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur ce métier qui recrute en masse ces dernières années.

Description du métier de conducteur de machines

Le conducteur de machines et de lignes de production travaille essentiellement dans une ligne de fabrication ou de conditionnement. Il utilise une ou plusieurs machines intégrées ou non et conduit les opérations d’une installation de production. Toutes les opérations nécessaires à la mise en marche et au bon fonctionnement de ces machines relèvent de sa responsabilité. Il opère essentiellement dans le respect total des règles de production (ou modes opératoires). Ses principales missions consistent à contrôler les réglages, approvisionner en matières premières et surveiller les paramètres régulièrement. Les impératifs comme la qualité, les délais, la cadence de production et le coût font également partie des tâches qui incombent à un conducteur de machines et de lignes de production. Il peut également être amené à réaliser des opérations de révision régulières, d’entretien courant ou de dépannages ponctuels sur les machines.

Les compétences requises

Le métier de conducteur de machines et de lignes de production requiert des compétences techniques et beaucoup d’expérience dans le secteur. Le bon conducteur de ligne alimentaire doit connaître le processus de fabrication. Il doit rester concentrer sur les automates de la chaîne, être réactif et faire preuve d’une grande vigilance. En plus d’être débrouillard, il doit être capable de faire face à des imprévus comme les problèmes d’approvisionnement ainsi que tous les contretemps qui peuvent nuire à la productivité du service.

Les formations à suivre pour devenir conducteur de machines et lignes de production

Après la troisième, un CAP conduite de systèmes de production automatisée, ou un CAP conduite de systèmes industriels option agroalimentaire permet d’occuper un poste de conducteur de machines et de lignes de production.

Il est également possible de continuer le lycée et de choisir un bac professionnel industries agroalimentaires, industrie de procédés, bio-industries de transformation, alimentation ou pilotage de systèmes de production automatisée. Ce poste est aussi accessible avec des bacs scientifiques, ST2I ou STL.

L’idéal, c’est de poursuivre ses études jusqu’au bac + 2 en passant par un BTSA sciences et techniques des aliments, un DUT génie du conditionnement et de l’emballage ou un BTS industrie céréalière. Avec un diplôme bac + 2, il est plus facile d’évoluer au sein d’une entreprise agroalimentaire.

Les autres formations qui permettent de devenir conducteur de machines et de lignes de production sont :

  • BP Industries Agroalimentaire
  • BAC technologique STAV (Sciences et Techniques de l’Agronomie et du Vivant) option Transformation produits alimentaires
  • CQP conducteur de machines, conducteur de machine dans la transformation laitière (option fabrication ou conditionnement), conducteur de machines de fabrication (et/ou de conditionnement), conducteur de machines dans l’industrie laitière, conducteurs de machines de type 1 et 2, conducteur régleur de machines de conditionnement
test: