Logo Groupe Interaction

Le spécialiste de l'emploi à votre service depuis plus de 25 ans

Logo Groupe Interaction

Le spécialiste de l'emploi à votre service depuis plus de 25 ans

Au travail, comment éviter le coup de barre après manger

08 Décembre 2017

Après le repas du midi, vous commencez à somnoler quelques minutes après avoir rallumé votre ordinateur ? (On s’est tous retrouvé dans cette situation.) Mais que faire quand on s’assoupit au risque d’avoir des ennuis avec notre supérieur ? Nos experts en nutrition mise sur une alimentation équilibrée pour résister à cette envie qui est bien souvent plus forte que nous. Voici quelques conseils de nutritionnistes pour se rebooster après la pause déjeuner.

Prenez un repas équilibré

Manger trop lourd à l’heure du déjeuner nous ensommeillerait. Ainsi, Jean-Jacques Menuet, médecin du sport et nutritionniste, conseille de consommer très peu de graisses au repas de midi. Selon lui, cela contribue à « limiter le temps de digestion et d’éviter que le cerveau ne baigne au milieu des lipides avec une envie de dormir irrésistible ».

Évitez les aliments trop sucrés

Delphine Franck, diététicienne - nutritionniste en Alsace conseille d’exclure les aliments trop sucrés de votre plat. En effet, les gens ont tendance à consommer tout ce qui est à leur portée dès qu’ils ont un petit creux à l’estomac ; une petite galette de riz par exemple pour être d’attaque après la pause.

Pourtant, ce type d’aliment est « très riche en sucre, très vite absorbé par le corps. Comme il s’agit de riz soufflé, il n’y a plus l’aspect fibreux et sucre lent des céréales », a fait savoir Delphine Franck. Comme c’est léger, les gens interprètent cela comme faible en calories, mais cela ne veut pas dire que cela permet de tenir plus longtemps ».

Il est donc préférable de manger un peu plus pendant le déjeuner pour se rassasier au lieu de compenser avec une collation trop sucrée. Le jus de fruits industriel est à éviter. La nutritionniste approuve que la vitamine C ingurgitée rebooste l’organisme sur le moment, mais que « cela se transforme par la suite en hypoglycémie et donc en coup de pompe à retardement du fait des sucres ajoutés ».

Consommez des protéines

En cas de faim subite, mieux vaut prendre un gouter composé de sucres lents avec deux biscuits aux céréales et de la compote par exemple. Jean-Jacques Menuet propose « d’ajouter à cette collation un aliment riche en protéines en vue de stimuler les régions cérébrales qui activent le tonus. Il le recommande au navigateur solitaire lorsqu’il doit rester éveillé ».

Delphine Franck conseille aussi « d’ingérer des protéines en les mastiquant, ce qui rassasie plus facilement l’organisme ». Une poignée ou des amandes font parfaitement l’affaire.